Version Française English Version

[Royaume-Uni] un débat sur l’installation de caméras dans les abattoirs

Le conservateur Henry Smith est à l’origine du débat sur la nécessité d’une obligation d’installation de caméras de surveillance dans les abattoirs au sein du parlement du Royaume-Uni.

C’est à l’occasion du débat d’ajournement du 3 février 2015 qu’il a rappelé que l’association "Animal Aid" grâce à 10 actions en caméra cachées en abattoirs a mis à jours dans 9 d’entre eux des actes graves contraires au bien être animal.
En effet, les vétérinaires officiels des abattoirs ne peuvent pas tout voir simultanément et ils ratent certains événements dramatiques figés par les caméras, violant manifestement la législation sur le bien-être animal.

Sont ainsi à déplorer sur les bandes vidéos :
"Des animaux subissant "coups de pied, gifles , piétinements, attrapage par les toisons et les oreilles et projection dans un box d’étourdissement .
Des animaux mal étourdi et qui se réveillent ou souffrant d’électrocution douloureuse au lieu d’être assommé . Des animaux délibérément et illégalement battus et victimes de coups de poing et brûlé avec des cigarettes .
Des travailleurs ont été pris frappant les porcs à la tête avec des crochets de type manille , et en utilisant les pinces d’étourdissement dans le but de causer délibérément de la douleur en envoyant des décharges électriques par les oreilles , le nez , la queue , les jambes et l’abdomen des animaux , et même , dans un cas , à travers une bouche ouverte."

Le coût de telles installations d’enregistrement ne serait pas prohibitif puisqu’il atteindrait entre 2000 et 3000 livres sterling soit environ 2800 à 4200 euros pour les plus grands abattoirs.

Source : Toutes les informations et le débat sur le site du membre du parlement Henry Smith