Version Française English Version

La terre est entrée dans sa 6ème extinction animale de masse

L’information est relayée depuis quelques semaines dans le milieu scientifique et de la presse générale : la terre connait actuellement sa 6ème extinction animale de masse.

La Déclaration Universelle des Droits de l’Animal adoptée par la Ligue Internationale des Droits de l’Animal à Londres en 1977, proclamée à Paris au siège de l’UNESCO le 15 octobre 1978 a subi une révision de son texte puis a été rendue publique en 1990. Elle est cependant dépourvue de toute force contraignante.
Dans l’alinéa 4 de son préambule, celle-ci énonce : « Considérant que la coexistence des espèces dans le monde implique la reconnaissance par l’espèce humaine du droit à l’existence des autres espèces animales. »
Ainsi, elle reconnait le droit d’une espèce de ne pas disparaître par la faute de l’homme.

Et pourtant, en pratique, chaque année des espèces s’éteignent de par l’impact de l’activité humaine tandis que d’autres sont menacées.

Ainsi, le directeur de cette étude, le professeur Georges Ceballos de l’Université nationale autonome de Mexico qui a dirigé l’étude confirmant l’hypothèse avancée par Elizabeth Kolbert,spécialiste du changement climatique pour The New Yorker en 2014, affirme : « A ce rythme, une partie importante de la biodiversité sera perdue dans deux ou trois générations humaines et cela peut prendre des millions d’années pour la récupérer et repeupler la Terre »

Source : Lien vers un article sur la question