Version Française English Version

Le conseil de l’ordre des vétérinaires néo-zélandais et les violences familiales

**En nouvelle-Zélande comme ailleurs, parce qu’il est le soignant de l’animal et que la corrélation entre violences sur l’animal et sur le reste de la famille dans de nombreux cas n’est plus à démontrée après de nombreuses études sur le sujet, le vétérinaire est souvent parmi les premiers informés des violences animales mais aussi familiales et/ou conjugales.

Il n’en est pas moins délicat pour ce praticien d’adopter un comportement respectant la protection des intérêts de l’animal, le respect de la volonté et du droit à la vie privée des occupant humains du domicile et la loi elle-même.

En nouvelle-Zélande, le conseil de l’ordre vétérinaire a pris position en reconnaissant officiellement la réalité de la corrélation entre ces deux types de violence et a établi une brochure pour indiquer aux vétérinaires quelle attitude et démarches adopter.
Ces conseils pourront inspirer leurs homologues par-delà les frontières et les autres conseils de l’ordre.

Source : Lien vers la brochure