Version Française English Version

Le scalpel et la souris

Retour des dissections de souris dans les salles de classe...

La circulaire du 28 novembre 2014 avait mis fin à cette pratique dépassée.
Et pourtant, l’arrêt rendu le 6 avril 2016 par le conseil d’État remet à l’ordre du jour cette méthode d’enseignement pour laquelle il existe des alternatives bien plus éthiques.

Antidote Europe a ainsi partagé un dossier très complet sur les méthodes alternatives à la recherche animale.

http://antidote-europe.org/methodes...

En effet, dans un 8ème considérant, le Conseil d’État a apprécié que le ministre de l’éducation ne pouvait :
"se prévaloir des dispositions de la directive du 22 septembre 2010 et du décret du 1er février 2013 pour interdire, par voie de circulaire, dans les établissements d’enseignement secondaire, les travaux pratiques de sciences de la vie et de la Terre et de bio-physiopathologie humaine réalisés sur des vertébrés ou des céphalopodes mis à mort dans le but d’une utilisation expérimentale de leurs tissus et organes"

Et par suite, que la demande d’abrogation de la circulaire présentée par le syndicat national des enseignements du second degré ne pouvait être rejetée par la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche de l’époque.

Source : Lien vers l’arrêt rendu le 6 avril 2016