Version Française English Version

Objet

L’association Animal, Justice et Droit est née de l’initiative d’un groupe d’avocats fondateurs, particulièrement sensibles à la cause animale et, conscients que les souffrances endurées par l’animal ne sauraient continuer à être légitimées par le droit positif.

Convaincus de la nécessité essentielle d’asseoir la défense de l’animal et de lutter contre le mépris dont il est victime par l’émergence d’un droit protecteur de ses intérêts, les fondateurs se proposent de réunir l’ensemble des acteurs juridiques désireux de faire évoluer l’état du droit positif et contribuer ainsi à un changement radical de la place de l’animal dans notre Etat de Droit.

L’association a pour objet d’entreprendre, participer ou favoriser toutes initiatives ou actions destinées à l’élaboration, adoption et mise en œuvre d’un droit animal en droit français.

Elle a également pour objet d’entreprendre, participer ou favoriser toutes initiatives ou actions destinées à la protection ou à la défense des animaux.

L’association réalise son objet autour des axes principaux suivants :

  1. la promotion, la défense et le développement d’un droit animal au travers notamment du rassemblement des acteurs œuvrant pour la reconnaissance de ce droit pour une meilleure convergence de leurs actions,
  2. la centralisation des diverses connaissances et données juridiques susceptibles d’être un support à l’élaboration d’un droit animal,
  3. l’émergence d’un statut de l’animal respectueux de ses intérêts propres,
  4. la lutte contre toutes les formes d’exploitation de l’animal et la promotion de tout mode de vie permettant d’atteindre ces objectifs,
  5. le soutien à la mise en place et l’application de politiques pénales visant à lutter contre la violence commise à l’encontre des animaux,
  6. la dénonciation des liens existant entre les violences faites aux animaux et celles faites aux personnes, en vue de leur sanction et résorption,
  7. Le soutien aux personnes et associations qui ont fait le choix d’œuvrer pour la protection animale ou ont opté pour un mode de vie ou un régime alimentaire exempt de cruauté,
  8. L’engagement d’actions en justice visant à la protection et à la défense des animaux et de leurs défenseurs.